Des réponses honnêtes à des questions honnêtes
14 vidéos  2.9 M vues  -  16 articles  -  5 récits extraordinaires

Analyse de la prophétie biblique sur Tyr, et de son accomplissement

Archéologie Histoire - Vidéo - 6 min 19

1 262 vues - En ligne le 03 Avril 2019
Analyse de la prophétie biblique sur Tyr, et de son accomplissement
Archéologie Histoire - Vidéo - 6 min 19

Une particularité unique du texte biblique, c'est qu'il contient un certain nombre de prophéties extrêmement précises.


Si certains préfèrent ne voir dans la Bible que des préceptes moraux, ou des textes mystiques, le phénomène de la prophétie biblique nous ramène fermement à la réalité. Près d'un tiers de la Bible est consacré aux écrits des prophètes. Ces hommes hors du commun ont réellement vécu à différentes époques et ils nous ont laissé un ensemble de prédictions, qu'il est donc possible de tester au regard de l'histoire.
Cette vidéo examine la fameuse prophétie sur Tyr, grande cité phénicienne qui régnait en maître sur la méditerranée.




1

La prophétie d'Ézéchiel et le rappel des faits historiques


Sur les 48 chapitres de son livre, Ézéchiel consacre 3 chapitres (ch. 26 à 28) à la cité phénicienne de Tyr. Il ne s'agit donc pas d'un sujet annexe ou anecdotique, mais bien d'un sujet important aux yeux du prophète. Ézéchiel y dénonce la corruption de la cité phénicienne, sa rébellion à l'égard du Très Haut et annonce avec force que le jugement de la ville dominatrice fera trembler de terreur les dirigeants qui commerçaient avec elle.

C'est dans ce contexte qu'il énonce la prophétie du jugement qui va fondre sur Tyr, s'exprimant au nom de l'Eternel :
« Voici que j'amène du nord contre toi Nabukhodonosor, roi de Babylone, avec des chevaux, des chars, des cavaliers, un rassemblement et un peuple nombreux. Il tuera par l'épée tes filles qui sont dans les campagnes, il fera contre toi des retranchements, élèvera contre toi des terrasses… il entrera dans tes portes comme on entre dans une ville conquise. Il foulera toutes tes rues avec les abots de ses chevaux, il tuera ton peuple par l'épée.
On prendra tes richesses, on pillera tes richesses, on pillera tes marchandises comme butin, on abattra tes murailles, on renversera tes maisons de plaisance et on jettera au milieu des eaux tes pierres, ton bois et ta poussière… Je ferai de toi un rocher nu ; tu seras un lieu où on étend les filets ; tu ne seras plus rebâtie. Car c'est moi, l'Éternel qui ai parlé. »
(Ézechiel chap. 26 V. 7 à 14)

Le chapitre 28 décrit quant à lui l'activité occulte qui se dissimulait derrière l'activité "cultuelle" de la cité vouée à certaines idoles, culte païen qui trompait la population et l'entraînait dans des pratiques horribles. Ce passage montre bien que le prophète de la Bible n'est pas d'abord "quelqu'un qui prédit le futur", mais plutôt un porte-parole du Dieu Très-Haut, qui dénonce les rébellions secrètes et appelle l'homme à se détourner des ténèbres pour marcher en pleine lumière. Le prophète n'est ni un "diseur de bonne aventure" ni un homme de "spectacle".
Cet aspect est important pour saisir la hauteur et la puissance des messages prophétiques de la Bible - qui contrastent fortement avec la recherche de "sensations" de notre siècle - et défient l'incrédulité moderne, qui s'imagine "avoir tout compris".

Les historiens nous rapportent que Tyr a effectivement été attaquée et conquise par Nabukhodonosor.
Et il faut noter que même si le souverain babylonien était puissant, la prise de Tyr était loin d'être un fait acquis. Par exemple, quelques années avant qu'Ézéchiel n'énonce sa prophétie, l'avancée de l'armée babylonienne avait été stoppée et avait dû battre en retraite et se réfugier en Syrie. Puis les babyloniens avait attaqué et conquis Jérusalem, la capitale d'Israël en 597 av. J.-C., et avait emmené les juifs à Babylone, dans plusieurs contingents de déportés dont Ézéchiel avait fait partie. Pourtant 8 ans plus tard les égyptiens prenaient Gaza, plus au sud et résistaient à l'avancée de Nabukhodonosor avec une coalition de forces de la région. L'issue de Tyr était donc incertaine, d'autant plus qu'à Babylone des révoltes internes éclataient et obligeaient Nabukhodonosor à intervenir sur plusieurs fronts.
Tyr fut finalement prise en 572 av. J.-C. après un siège interminable de 13 années.

Nabukhodonosor a poursuivi ses conquêtes, et l'empire babylonien a consolidé son pouvoir et a régné sur le Moyen-Orient jusqu'à sa chute, marquée par la prise de Babylone par l'armée perse en 539 av. J.-C.
Et pendant 2 longs siècles, c'est l'empire perse qui a dominé l'histoire sur un vaste territoire incluant l'Egypte, la Lybie, tout le moyen-Orient jusqu'à l'Inde !
Il y a bien longtemps que le prophète Ezechiel est mort !

Puis la scène mondiale change de visage et les perses doivent plier devant un conquérant hors-pair, le grand Alexandre, qui va reprendre en quelques années la totalité des territoires de l'empire perse. Son avancée est fulgurante et malgré son jeune âge il conduit son armée de victoire en victoire. Jusqu'à arriver dans la région de Tyr.
Depuis Nabukhodonosor, il y a longtemps que Tyr s'est relevée et son double port, sur une île quasi-imprenable, lui assure la suprématie sur le commerce maritime.
Il semble que cette ville soit destinée à durer toujours. Son commerce florissant appuyé sur son expérience de la mer l'ont solidement implantée dans l'histoire et il n'y a absolument aucune raison pour que cela change. D'autant que de nombreux pays profitent de son commerce et que sa situation géographique idéale en ont fait un lieu de passage quasi obligé.
Mais l'histoire nous réserve parfois des surprises de taille.

Le grand Alexandre, assoiffé d'étendre encore son vaste territoire, ne peut pas laisser Tyr sans la soumettre totalement. C'est stratégiquement impossible s'il veut conquérir l'Egypte, et il ne peut tolérer que cette île refuse de se soumettre et lui interdise de faire une offrande au dieu Melqart, nom donné à Héraclès par les phéniciens. Pourtant les Tyriens tiennent bon et résistent avec férocité. Le reste des navires de la flotte perse, abrités dans le port sur l'île, sont hors d'atteinte. Cette île est une véritable forteresse, entourée de murailles défensives, et l'île elle-même est environnée de hauts fonds. Chaque nouvelle tentative de la flotte macédonienne se solde par une défaite et de fortes pertes.
C'est alors qu'Alexandre a une idée de génie : construire une digue, une route dans l'eau, qui reliera la terre ferme à l'île et permettra à ses machines de guerre et à ses troupes terrestres d'attaquer l'île ! L'idée est audacieuse mais pratiquement impossible à réaliser. Il décide donc de faire raser la ville côtière et d'en jeter les gravats dans la mer. Il s'agit de combler la mer, sur 800 m de distance, en entassant au fond de l'eau des tonnes et des tonnes de gravats et ériger une digue, mètre par mètre, sur une largeur estimée à une soixantaine de mètres ! Évidemment les Tyriens, plongeurs audacieux, viennent démolir la nuit ce que les soldats font le jour et mettent le feu aux navires. La digue ne réussit pas à atteindre l'île et elle est trop étroite. Alexandre ordonne alors de la renforcer et de l'élargir. Ce combat titanesque va durer de Janvier à Août 332 av. J.-C. C'est alors par un pont volant, jeté sur la muraille depuis une tour en bois érigée sur la digue, que les soldats réussissent enfin à faire une brèche. La bataille est terrible, c'est un véritable carnage. Diodore de Sicile fait état de 7000 morts, 13 000 prisonniers et des milliers de Tyriens emmenés comme esclaves. (1)

Sans le savoir, ces milliers de combattants, hommes et femmes, vainqueurs et vaincus - venaient d'accomplir l'antique prophétie d'Ézéchiel. L'antique cité, qui avait régné sur la méditerranée, a été réellement jetée à la mer, son commerce a été totalement anéanti et elle n'a plus jamais été reconstruite. Avec le temps, la chaussée d'Alexandre s'est ensablée, l'île autrefois imprenable est devenue une presqu'île et les vestiges du double port sont au fond de la mer (2 et 3). On n'y trouve plus aujourd'hui qu'une modeste ville et quelques pécheurs - rappelant l'antique prédiction "tu seras un lieu où on étendra les filets".


2

Examen des objections - et explications rationnelles


Que peut-on dire devant une telle évidence ?

Certains ont cherché des explications rationnelles, ou ont essayé de prendre la prédiction en défaut.

Le texte d'Ézéchiel aurait-il pu être écrit après l'accomplissement de la prophétie ?
Ceux qui connaissent le texte biblique et le contexte historique des événements savent que c'est totalement impossible. Le texte d'Ézéchiel comporte des éléments précis, et même plusieurs dates, qui permettent d'affirmer qu'il a été rédigé à l'époque de Nabukhodonosor, alors qu'Ézéchiel était parmi les déportés juifs à Babylone. S'il arrive que les spécialistes ne soient pas tous d'accord sur la date de rédaction de certains passages bibliques, ils sont par contre unanimes quant à la période de rédaction du livre d'Ézéchiel. Les indices internes, et les dates présentes dans le texte lui-même ne laissent aucun doute. Un texte rédigé à Babylone au 6ème siècle avant Jésus-Christ ne peut pas être confondu avec un faux qui aurait été rédigé après la conquête d'Alexandre en 330 av. J.-C.

Par ailleurs il est intéressant de noter qu'après la première conquête par Nabukhodonosor - donc après que la ville ait été conquise, mais longtemps avant qu'elle ait été jetée dans la mer - un autre prophète, Zacharie qui a vécu 70 ans plus tard, a confirmé la prédiction. « Tyr s'est battie une forteresse; elle a amoncelé l'argent comme de la poussière… Voici que le Seigneur la dépossèdera, il précipitera son rempart dans la mer, elle sera dévorée par le feu. » (Zacharie 9: 3 et 4)
Nous avons donc 2 prophètes différents, l'un vivant à l'époque de Nabukhodonosor, et l'autre vivant plus tard, à l'époque du retour des juifs de leur exil babylonien - qui annoncent le même fait.

Un autre argument parfois avancé est que la ville de Tyr existe toujours. En fait il est vrai qu'une ville du même nom (Sour en arabe) existe aujourd'hui sur la côte libanaise, mais elle n'est pas exactement au même emplacement et n'a rien à voir avec le grand port puissant qui dominait la mer autrefois. Le grand port a disparu et la ville antique a bien été rasée et jetée à la mer. Par ailleurs, la prophétie laissait prévoir que des habitants continueraient à vivre sur les lieux, puisque la prophétie mentionne que Tyr devait devenir un lieu pour étendre les filets. Cela suppose donc l'existence à minima d'une petite communauté de pécheurs ! Mais l'ancienne Tyr, opulente et puissante, qui dominait le commerce maritime, a bien disparu et n'a jamais été reconstruite.

Un dernier argument a été avancé parfois, concernant le texte même de la prophétie. En effet le texte cite nommément Nabukhodonosor et annonce qu'il va attaquer Tyr et tuer ses habitants. Et puisque le texte continue, il pourrait sembler que la prophétie indique que Nabukhodonosor devait jeter les ruines de Tyr à la mer - alors que c'est Alexandre qui l'a fait 2 siècles plus tard ! Cependant un examen précis du texte (le texte original a été rédigé en hébreu) montre clairement un changement étrange dans le texte. Alors que la première partie mentionne Nabukhodonosor et annonce ce qu'il allait faire - en utilisant des verbes à la troisième personne du singulier ("il") - la seconde partie de la prophétie fait clairement allusion à quelqu'un d'autre, en employant pour tous les verbes suivants une forme indéfinie (rendue par "on" en français). L'attaque de la ville était prophétisée comme l'action de Nabukhodonosor, alors que toute la partie mentionnant la ville rasée, puis jetée à la mer était annoncée et attribuée à quelqu'un d'autre ("on"). La précision du texte est époustouflante.


3

Un signe aussi clair nous interpelle forcément…


Surtout lorsqu'on réalise que jamais aucun prophète n'a osé une telle prédiction !
Aujourd'hui aucun devin, astrologue ou "voyant" n'est capable de nous annoncer le résultat des prochaines élections présidentielles, l'avenir de l'Europe dans les 30 ans, la prochaine guerre ou même juste la prochaine catastrophe qui va se produire. Pas un seul n'a "vu venir" la chute du mur de Berlin, la crise des subprimes de 2007 qui a secoué la finance mondiale, ou les printemps arabes... La vérité est qu'ils ne voient rien et sont totalement incapables de la moindre prédiction.
Pour se rendre compte de la force des prophéties de la Bible, il suffit d'imaginer un instant un homme qui viendrait au journal télévisé nous annoncer que Marseille va être attaquée par l'armée chinoise, que sa population sera massacrée, que la ville sera jetée à la mer et qu'elle ne sera plus jamais rebâtie... Inimaginable, n'est-ce pas ? Si de plus cet homme inscrit sa prédiction dans un livre, alors il prend le risque d'être traité de fou et d'être raillé jusqu'à la fin des temps !
Et bien c'est exactement ce qu'Ezechiel a fait. A la différence que ce qu'il a annoncé s'est réalisé à la lettre. Chacun peut ouvrir une Bible et le constater par lui-même.

Et cette prophétie n'est qu'un exemple parmi d'autres, toutes inscrites noir sur blanc dans la Bible.

Notes et Références

1. Traduction du texte de Diodore de Sicile Diodore de Sicile
2. Un compte-rendu de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres de 1936 rapporte le résultat des fouilles sous-marines effectuées près de l'emplacement de l'ancienne Tyr pages 20 à 22 - Compte-rendu des fouilles sous-marines
3. Benjamin de Tudela (en anglais) Benjamin de Tudela



---- 03 Avril 2019 ----

Notre commentaire
Cette prophétie n'est qu'une prédiction biblique parmi beaucoup d'autres. Il en existe d'autres encore plus frappantes, et qui touchent même à l'histoire mondiale contemporaine !
Le caractère surnaturel de la Bible est clairement montré par ces prédictions, parce qu'aucun être humain n'a jamais pu prédire un quelconque événement de l'histoire humaine


sur Youtube  > Analyse de la prophétie biblique sur Tyr, et de son accomplissement
Sur un sujet proche

La résurrection de Jésus est-elle un fait historique ?
Vidéo - Archéologie Histoire - 6 min 10
La résurrection de Jésus est-elle un fait historique ?
Dieu existe-t-il ? Trois signes tangibles de son existence
Vidéo - Réflexion Philosophie - 6 min 58
Dieu existe-t-il ? Trois signes tangibles de son existence
Les stupéfiantes prescriptions médicales de Moïse
Vidéo - Biologie Médecine - 5 min 23
Les stupéfiantes prescriptions médicales de Moïse




NEWSLETTER
Ne manquez pas les nouvelles Vidéos,
Articles scientifiques, Infos, Actus...
NEWSLETTER

Ne manquez pas les nouvelles Vidéos,
Articles scientifiques, Infos, Actus...

Newsletter